1- LA DECANTATION

 

 

La décantation est une opération de séparation mécanique, sous l'action de la gravitation, de plusieurs phases non-miscibles dont l'une au moins est liquide. On peut ainsi séparer soit plusieurs liquides non-miscibles de densités différentes, soit des solides insolubles en suspension dans un liquide.

 

Décantation de matières solides

Si on laisse reposer un liquide contenant des particules en suspension, on observe que sous l'action de la gravitation et de la poussée d'Archimède les particules tombent vers le fond ou remontent à la surface selon leur densité et leur diamètre.

On appelle alors généralement le liquide « surnageant » (ici l’eau) et le solide tombé au fond « dépôt » (ici les dépôts de sable et d’algue).

Cette technique de séparation est surtout utilisée pour le traitement des eaux usées : dessablage, déshuilage, récupération des boues... Mais on peut aussi la retrouver dans le traitement de l'air : les pots à poussière des hauts fourneaux fonctionnent suivant ce principe.

Les limites de la décantation :

Lorsque la décantation est difficile ou lorsque l'on veut accélérer le processus on peut utiliser la centrifugation qui utilise la force centrifuge au lieu de la gravitation.

Un mélange liquide qui ne décante pas, bien que composé de liquides non miscibles ou de solides insolubles, s'appelle un colloïde. Par exemple dans le lait pasteurisé, contrairement au lait frais, la crème ne surnage pas sur le lait. Les particules de gras trop fines sont émulsionnées. Souvent la centrifugation suffisamment poussée permettra tout de même de forcer la décantation.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×